mercredi, octobre 9 2019

Hellfest 2020 et billetterie Weezevent

Le 9 octobre à midi étaient mis en vente les pass 3 jours pour le Hellfest, sur la billetterie Weezevent (la même qui avait déjà bien foiré l'année dernière).

On a encore battu des records, 2h plus tard, tous les pass 3 jours sont vendu, et toujours pas d'accès au site.

La page d'attente affiche la position dans la liste d'attente. Ça avance, puis ne bouge plus, parfois ré-avance un peu, re-bloque, et au mieux arrive à la fin du compteurs sur une page vide.

Et à chaque fois que ça foire on recommence, en partant de 30.000, 90.000, 300.000, 500.000, ça dépend des fois.

Merci Weezevent, ça a été un plaisir pour moi et quelques centaines de milliers de personne de galérer des heures avec votre site !

Note pour l'année prochaine : garder la console réseau du navigateur ouverte a côté, tant qu'il interroge toutes les minutes c'est que ça doit pas être totalement mort.

mercredi, juillet 3 2019

Poste de travail idéal : Ergonomie, TypeMatrix, bépo

Aujourd'hui, billet sur l'ergonomie du poste de travail.

Je suis passé depuis quelques mois en télétravail permanent, voici comment je me suis installé mon bureau.

On va parler de :

  • fauteuil,
  • placement des écrans,
  • casque,
  • clavier,
  • disposition du clavier.

Le fauteuil

J'ai opté pour un fauteuil assis-genou avec dossier, dans le style du modèle Jazzy de Jobri (je l'ai acheté d'occasion, je ne suis pas sur du modèle exacte) :

chaise-assis-genou-dossier-jazzy.jpg

il permet d'avoir une bonne position du dos

Les écrans

Je dispose actuellement de 3 écrans.

Ils sont en arc de cercle face à moi.

  • Le plus grand juste en face,
  • Un un peu moins grand à droite,
  • Le PC portable à gauche, surélevé avec ce style de support :

laptopstand.jpg

Les écrans sont aussi à la bonne hauteur : Les yeux sont au niveau du haut de l'écran

Pour ce qui est de la colorimétrie, j'utilise redshift pour réduire la température de couleur, et adapter la température de couleur (réduire les bleus) en fonction de l'heure du jour.

Le casque

Pour mon travail, je passe beaucoup de temps au téléphone, j'ai donc remplacé le casque fourni par la boite (un casque Jabra Evolve 40, qui est trop lourd a mon gout, et écrase trop les oreilles quand on dépasse 15 min au téléphone) par un casque audiophile Meze 99, circum-auriculaire, très agréable à utiliser même pendant des heures.

Meze-99-Classics-Noyer-Silver_P_600.jpg

Le clavier et sa disposition

Pour le clavier, j'étais auparavant sur un clavier classique, mais en disposition qwerty, pour pouvoir coder bien plus facilement (accolade parenthèse et crochets ouvrants et fermants sont côte à côte, et les caractères spéciaux sont plus accessibles).

Mais cette disposition reste quand même très anti-ergonomique : elle est héritée des machiner à écrire, qui ont été conçues pour réduire la vitesse et réduire les risques de blocage de la mécanique.

Les touches en diagonales aussi est très mauvaise, et date aussi de ces machines à écrire. La diagonale est mauvaise pour les articulations.

J'ai donc changé deux choses :

  • Le clavier
  • La disposition

Clavier orthogonal

Je suis passé à un clavier orthogonal, un TypeMatrix 2030 : typematrix-blank.png

Il a aussi l'avantage d'avoir :

  • deux touches shift plus grandes,
  • Les flèches directionnelles moins loin,
  • Des raccourcis couper/copier/coller qui fonctionne comme Ctrl+X/C/V quand on passe en bépo ou dvorak.

Un repose poignet pour avoir la bonne position des articulations. C'est tout bidon, mais d'avoir les poignets posés permet de garder les doigts toujours bien situés au dessus du clavier, juste avoir ça en plus m'a fait gagner 10 mots/minute suplémentaires.

Disposition bépo

Et je suis surtout passé en disposition bépo.

Carte-bepo-complete-typematrix.png

Le bépo a été conçu par une analyse statistique de la langue française. 70% des frappes se font sur la ligne de repos : auie ctsrnm

La ligne du dessus, facilement accessible contiens les lettres moins utilisées : bépoè vdljz

Et la ligne du bas les lettres encore moins utilisées : àyxk qghf

Et le w dans le coin en haut à droite

Il est aussi conçu pour être au maximum en alternance gauche-droite, sauf des combinaisons qui permettent de rouler la main : oi eu ie …

Et pour toutes les touches nécessitant Alt-Gr, le pouce droit appuie sur Alt-Gr pendant que la main gauche appui sur l'autre touche.

Plus d'information sur le bépo dans :

J'ai fait un petit test par le dvorak avant (équivalent pour l'anglais), mais le bépo est aussi très bien pour l'anglais en simplifiant énormément tous les accents en Français.

Je suis passé à un clavier vierge, ce qui force à apprendre la disposition, et donc à apprendre à taper totalement à l'aveugle. J'ai commencé avec une impression de la disposition sous l'écran, je n'en ai plus eu besoin après quelques semaines.

Le passage et bépo nécessite un temps d'adaptation, heureusement pas mal de sites et applications sont là pour vous aider :

  • bépodactyl pour apprendre les différentes lignes pas à pas,
  • 10fastfingers Permet de s'entrainer sur les mots les plus courants dans chaque langue, et de suivre sa progression,
  • Le logiciel klavaro permet aussi de s’entraîner, d'abord par des combinaisons de touches très répétitives, puis en recopiant des textes complets.
  • tridactyl pour améliorer sa vitesse sur les trigrammes les plus courant, et qu'ils deviennent instinctifs,

Il faut lors de ces exercices prioriser la précision à la vitesse : il est plus facile d'accélérer quand on connaît bien la disposition que le contraire. Une faute de frappe c'est aussi un retour arrière (voir plus) puis la correction, c'est donc une grande perte de temps.

En qwerty j'écrivais à 45 mots minutes (et je l'utilisais depuis longtemps, je pense que ma vitesse stagnait).

Historique :

  • Mi-avril: passage en bépo,
  • début juillet, je suis à 37 mots par minute, donc plus très loin de ce que je faisais en qwerty,
  • 9 juillet, 43 mots/minute,
  • 1er août, 61 mots/minute,

Seule difficulté restante: certains mots de passe que je faisait de façon instinctive en qwerty pour lesquels je dois réfléchir un peu maintenant.

Pour toutes les commandes sous Linux, il faut aussi les ré-apprendre : c'était aussi très instinctif en qwerty, ça se ré-aprend facilement, et ça m'a permis de prendre l'habitude de mettre le --rf après l'argument de rm.

samedi, juin 1 2019

Hellfest 2019 et Pianissimo

Il y a quelques jours je suis retourné au Hellfest, mais cette fois avec des bouchons moulés Pianissimo (de toute façon vu le volume de ce festival je n'y serai jamais retourné sans).

J'ai investi il y a quelques mois dans des bouchons pianissimo : https://www.interson-protac.com/audioprothesistes/pianissimo

pianissimo.png

Je les ai fait faire chez audition conseil, ils prennent une empreinte, l'envoient au fabriquant, et quelques semaines plus tard, c'est prêt.

J'ai pris l'option d’atténuation de 25db. Ce qui est top c'est que ça atténue de 25db sur toutes les fréquences.

Ça coûte quand même une petite fortune, 190€ la paire, mais en festival ça change tout, on ne se fait ni défoncer les oreilles quand on n'a pas de bouchons, ni avoir un son dégueulasse avec des bouchons classiques.

Ce n'est peut-être qu'une impression, mais il me semble que le volume était un poil plus faible cette année au HellFest.

Sinon c'est toujours la même arnaque coté gobelets, ils ne sont toujours pas consignés, c'est dommage avec une entreprise dont c'est le métier aussi proche : https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/gobelets-recyclables-esprit-planete-cherche-la-solution-la-plus-ecolo-5105691

A part ça c'était une très bonne année, beau temps sans avoir trop chaud, on a passé plus de temps a aller découvrir de nouveaux groupes sur les scènes Temple/Altar/Valley/Warzone.

Mes découvertes coup de cœur de cette année :

hellfest-2019.jpg

Et pour finir, un de mes covoitureurs au retour, qui joue dans un groupe, et qui a appris sur la route qu'il allait avoir 3 dates à Paris, dont la Maroquinerie et l'ouverture du Download : Howard

Petite dédicace à Laurent, Florent et Guillaume pour nos circle pit et wall of death de dimanche soir ;)

mercredi, mars 27 2019

Concert : Dirty Shirt

Petit concert bien sympa au Ninkasi Kao :

  • Dirty Shirt
  • Les ramoneurs de menhirs (punk a biniou)

Dirty Shirt

Dirty Shirt est une sorte de heavy metal/punk/funk roumain, transilvanien. Un mélange entre le No Smoking Orchestra et du metal, que j'ai découvert grâce à Noise Pollution, sur Radio Canut.

IMG_20190326_232920.jpg

Les ramoneurs de menhirs

IMG_20190326_231938.jpg

dimanche, mai 20 2018

Le gâchis énergétique des cryptomonnaies : 22 centrales nucléaires

On parle beaucoup trop de cryptomonnaies à mon gout ces temps ci.

Le principe c'est que des milliers d'ordinateurs fassent simultanément le même calcul jusqu'à ce que l'un d'entre eux soit le plus rapide à trouver le résultat. Celà va donner un nouveau bloc dans la blockchain. Ce calcul en sois ne sert à rien, c'est juste une preuve de travail.

L'ordinateur qui trouve est rémunéré par une comissions sur les transactions, et la création de nouvelles monnaies.

Le fonctionnement de cette monnaie virtuelle pousse donc à acheter du matériel dédié à ce genre de calcul, et à en avoir plus que les autres : plus on a de puissance, plus on aura de chance de créer la monnaie virtuelle.

Les monnaies virtuelles s'adaptent, en actualisant la difficulté du calcul à effectuer en fonction de la vitesse à laquelle les précédents blocs ont été trouvés, pour que la monnaie se créé à la vitesse initallement prévue, quelle que soit la quantité d'ordinateurs effectuant ce calcul.

Si on calcul à partir de cette difficulté des principales cryptomonnaies là puissance électrique nécessaire, on arrive début mai 2018 à un total de 11 centrales nucléaires !

Et comme de plus en plus de monde se met à faire ce calcul débile, ou chacun essaye de calculer plus vite que les autres, ce chiffre ne fait qu'augmenter de plus en plus vite.

Update début juillet 2019: 22 centrales nucléaires !

cryptocurrency_nuclear_power

Energie consommée par le bitcoin uniquement

mercredi, août 30 2017

KLM : Débrouille toi

Petit résumé d'un vol KLM, le 16 aout, de Berlin à Lyon, avec une escale à Amsterdam :

Départ de Berlin avec 40 minutes de retard sans explication. Et visiblement le personnel au sol était plus intéressé par la vérification lente de la taille des bagages à main que par l'embarquement rapide des passagers pour ratrapper un peu de retard.

Un peu avant l'aterrissage à Amsterdam, une annonce a annoncée qu'une dizaine de correspondances serait impossible, qu'il fallait se rendre au point de transfert 2.

Une fois la bas, une queue monstreuse pour quelques guichets. Après une heure de queue, je fini avec une feuille A4 qui dit en résumé :

On n'a pas de chambre d'hotel, débrouille toi pour l'hotel et le transport, on te remboursera plus tard.

Je vous passe la galère pour trouver l'hotel, les navettes, la queue à l'acceuil de l'hotel, le manque de sommeil pour le premier vol du lendemain, devoir remettre ces fringues de la veille car pas de valise ...

Au final, après la demande de remboursement, une réponse automatique qui m'annonce un virement sous deux ou trois semaines ... et aucune compensation pour toute la galère que ça a été.

Depuis, le service client fait le mort, aucune réponse aux relances.

Plus d'un mois et demi après, toujours pas de remboursement ni de dédomagement.

Le numéro de téléphone du service réclamation KLM est introuvable sur leur site, c'est en fait le même qu'Air-France : 09 69 39 10 30 . Par contre il ne faut pas être pressé ...

Je ne suis pas pret de re-voler sur KLM

Update 4 octobre (J+49) :

Un mail automatique me dit que je devrait recevoir un virement du montant de l'hotel que j'ai du me payer uniquement.

La page permettant de suivre mon dossier ne marche plus (temporairement ?)

Ouverture d'une deuxième demande au support vu que sur la première, aucune réponse à mes relances.

Update 12 octobre :

Un mail automatique d'enquête de satisfaction sur le traitement de ma réclamation. Il faudrait peut-être d'abord traiter la réclamation...

Après appel au service réclamation, on me dit que la première réclamation a été close, mais que la deuxième va être relancée.

A suivre....

Update 4 Novembre :

Autre mail automatique reçu :

Après un nouvel examen de votre requête liée à l'incident du 16 août dernier, votre vol n’est pas éligible à la compensation du Règlement Européen.

Sans plus d'explications. Je relance pour avoir une explication.

Update 18 novembre (3 mois après le vol) :

Après avoir de nouveau examiné attentivement votre demande, j’ai le plaisir de vous adresser une indemnisation de 250,00 euros, en application du Règlement Européen 261/2004.

Moralité : Ne pas lacher jusqu'à avoir une compensation ou une explication de la raison pour laquelle ce réglement européen ne serait pas applicable. Et leur rappeler la référence du texte en question. Ils sont doués pour faire trainer.

Plus qu'à attendre le virement. Un mois de plus ?

lundi, juin 26 2017

Hellfest 2017 - Bienvenue en enfer

Ce week-end j'étais au Hellfest, très gros festival métal à Clisson, du coté de Nantes. C'était mon quatrième.

Globalement c'était un très bon week-end, sous un chaleur de dingue. Bonne programation, la déco et l'ambiance toujours aussi sympa ...

Certains points se sont améliorés depuis l'année dernière : plus de place devant les grandes scènes, moins d'attente pour la fouille à l'entrée.

Par contre plusieurs points m'ont bien déçu :

L'eau

Samedi après midi, pendant pas mal de temps, pas d'eau sous la grande roue. Il a fait très chaud, et ça a bien manqué. Le Hellfest se vente d'avoir équipé le site de pipelines de bières, dommage que pour l'eau ça sois aussi problématique, surtout par cette température. Au lieu de ça il fallait faire la queue (assez longue) aux autres points d'eau.

La bière

Je suis amateur de bonne bière, et je vie à Lyon. Ici les bars à bières sont partout, certains restaurants comme Mon Père Était Limonadier ont des cartes des bières à faire palir n'importe quel bar à bière, et une pinte est généralement à 4 voir 5 euros, pour une douzaine de bières pressions dans certains bars (par exemple au Dikkeneck).

Le Hellfest dure 3 jours. Passer 3 jours à boire de la Kro à 7 euros la pinte, voir de la Guinness à 8 euros la pinte si on sait où est le bar qui en sert, ça me dépasse. Mais de toute façon pas de pinte cette année, des demi, ou des 1,5L, les gobelets en pinte sont au bar du métal corner, hors du festival.

Le Hellfest se vente de faire fonctionner l'économie locale. Il n'y a pas une seule bière dans la région ? Et pas une boite capable d'imprimer des tee-shirts Hellfest à 30 euros ailleurs qu'en Chine ?

Les gobelets

Cette année c'est encore des gobelets réutilisables. C'est bien, ça évite de jeter des tonnes de plastique à chaque festival. Le problème c'est que comme chaque année ils sont en vente, et non consignés. Mais ça fait un souvenir qu'on nous dit. J'en ai déjà plein des souvenirs, des gobelets de tous les festivals, de toutes les années, je ne sais plus quoi en faire.

Derrière chaque bar, une table est couverte de gobelets pré-remplis de chaque bière. Avec beaucoup de chance on a un gobelet qui viens d'être servi. Sinon bon courage, la bière est déjà chaude ! Super rafraichissant.

Carte cashless

Idem pour la carte Cashless : c'est une carte qu'on crédite pour payer les boissons sans argent. C'est ce qu'on utilise quand on ne fais pas confiance aux barmans, ils peuvent piquer de la bière, mais pas l'argent.

Il faut donc créditer cette carte, puis dépenser l'argent.

Jusqu'ici l'argent restant sur la carte à la fin du festival était perdu, sauf si on reviens l'année suivante (mais comme c'est complet en quelques jours, pour tous ceux qui n'ont par leur billet à temps, c'est perdu).

Sur la nouvelle version, on peut la créditer par téléphone, et enfin se faire rembourser ce qu'il reste (moyennant une commisson...). Mais pour ça il faut la nouvelle carte. Et non, l'ancienne ne peut pas être échangée. Et celle d'il y a deux ans, ben elle n'est plus acceptée.

Voilà comment on se retrouve tous les ans à acheter une nouvelle carte, et l'ancienne deviens un autre souvenir (obligatoire).

Les bracelets

C'est maintenant la deuxième année que les bracelets sont mis avec des attache en plastique qui ne peuvent que se serrer, et pas se déserrer. Ces attaches sont dangereuse puisque si elle se resserent, elles font garot. L'année dernière dans le festival j'ai vu un type qui essayait d'arracher son bracelet parcequ'il s'était reserré, cette année une nana à fait le tour du parking pour chercher une pince pour péter son attache de bracelet qui s'était reserrée dans la nuit. Bonne chance à ceux qui ne se réveillent pas lorsque ça arrive...

J'avais tendance à conserver les bracelets après les festivals. Depuis que c'est ce type d'attache, je les coupe immédiatement après.

Vols

Ça fait quelques années que je constate des vols autours de moi, par exemple il y a 3 ans, 2 téléphones volés pendant le même concert aux trois personnes avec qui j'y suis allé ; mes covoits d'il y a 3 ans aussi. Dans mes covoits de cette année l'un à choppé un type qui ouvrait le sac à dos de l'autre.

Cette année ça a été mon tour. Un vol de portable, dans ma poche, surement dans la fosse pendant le concert d'Airbourne.

Le staff du festival n'y peut surement pas grand chose, mais c'est un comportement qui semble empirer dans ce festival.

Les decibels

Et pour finir, le plus gros point noir : le volume sonore.

Cette année on a encore battu des records. Le son encore plus fort, j'ai porté des boules quies tout le week-end, y compris dans les coins les plus éloignés des enceintes comme la foret, et même avec les boules quies le volume est insuportable.

Dimanche soir je suis retourné au van (parking P1A, 1,5km des grandes scènes). J'ai pu écouter tranquillement tout le dernier concert, plusieurs simultanéments même. J'entendais très bien un concert, en distinguant un des autres concerts qui avait lieu simultanément sur une autre scène.

Et le pire dans tout ça, c'est que ce volume, c'est un business. Une fois dans le festival, si vous n'avez pas ammené vos boules quies, elles sont en vente à 30€ face à la grande scène.

Il y a aussi des boules quies gratuites, au stand de prévention, qui lui est ... en dehors du site de festival, entre l'extrème market et la sortie. Vous les trouverez donc, en sortant du festival.

C'est tout simplement honteux qu'un festival ait ce comportement. Le stand de prévention devrait être présent aussi dans le festival, et le son devrait surtout être beaucoup moins fort.

L'année dernière j'ai eu un covoitureur tout juste majeur, qui allait au Hellfest pour la troisième fois. Il a déjà des acouphènes ! Et les acouphènes, ça ne guerri jamais.

Conclusion

Chaque festival a ses bons et ses mauvais cotés, le Hellfest est au dessus de la moyenne, mais il est clair que je n'y retournerai pas dans ces conditions sonores.

Et pour finir un petit lien intéressant qui compare les différentes protections auditives : http://blog-batteur-debutant.fr/comparatif-protections-auditives/

mardi, janvier 10 2017

PostgreSQL : tuning avec postgresqltuner.pl

postgresqltuner.pl est un petit script fonctionnant sur le même principe que mysqltuner.pl :

Il se connecte à la base PostgreSQL (local par defaut, mais peut se connecter à une base distante), et y effectue une série de tests pour identifier les bon et mauvais paramètres de configuration, et préconiser des améliorations.

Lorsque la base est en local, ou que la connection est possible en SSH via authentification par clef privée, il peut aller un peu plus loin concernant le tuning de l'OS / de la RAM utilisée par PostgreSQL par rapport à la RAM totale disponible.

Plus d'infos : https://github.com/jfcoz/postgresqltuner

MySQL : Identifier les transactions lentes ou causant un crash

Certains comportements de MySQL/MariaDB/Galera/Percona sont parfois difficiles à investiguer.

C'est le cas notamment de :

  • un crash provoqué par une certaine requête
  • des requêtes bloquées par des transactions en cours (une transaction pouvant locker des lignes/index, sans qu'aucune requête ne sois visible ni dans le full processlist, ni dans le engine innodb status pendant le blocage).

mysql_analyse_general_log permet de diagnostiquer plus facilement ce type de problème, en analysant le log general de MySQL (toute les requêtes), pour en extraire toutes les transactions, et les requêtes de chaque transaction.

Celà permet notamment de filtrer :

  • les transactions qui étaient en cours à l'heure d'un crash
  • les transactions ayant duré plus de N secondes

Et donc de diagnostiquer facilement ces deux types de problèmes.

lundi, mai 16 2016

virtual_alias_maps Postfix pour comptes mail wildcard

Petite astuce pour configurer son postfix pour mieux éviter les spams, et surtout pouvoir les bloquer.

Il s'agit de mettre en place des adresses wildcard (dans mon cas julien-*@francoz.net) afin de donner/s'inscrire avec une adresse unique sur chaque site.

Dans mon cas il s'agit de Postfix avec des comptes virtuels stockés dans une base PostgreSQL.

Dans le /etc/postfix/main.cf :

virtual_alias_maps = pgsql:/etc/postfix/virtual_alias.cf

Dans pgsql:/etc/postfix/virtual_alias.cf :

hosts = ...
user = ...
dbname = ...
password = ...
# ajout des alias en username-*@domain (adresse unique par site pour limiter spam)
query = SELECT username||'@'||domain as forw_addr FROM mailbox WHERE username = split_part('%u','-',1) and domain='%d'

un petit reload de postfix, quelques tests, et c'est fini. (activer log_statement=all dans PostgreSQL si nécessaire en cas de souci)

Et voilà, une adresse dédiée à chaque site, plus qu'à les mettre à jour sur ces sites, et filtrer celles sur lesquelles on reçoit du spam.

samedi, avril 2 2016

Vacances à Cuba

Vu les récents événement entre les États-Unis et Cuba (réduction de l'embargo), on c'est dit que c'était le dernier moment d'aller à Cuba avant d'avoir des McDo et des Starbucks à tous les coins de rue.

On est donc parti trois semaines, du 19 mars au 11 avril.

Première nouvelle : Obama va aller à Cuba en même temps que nous.

Deuxième nouvelle : il y aura aussi un concert gratuit des Rolling Stones à la havane ( ce que fait deux choses exceptionnelles : qu'ils se produisent à Cuba alors que leur musique y a longtemps été interdite, et que les Stones fassent un concert gratuit). On s'est donc arrangé pour revenir à la havane à temps pour avoir une place dans le concert et une casa pas trop loin.

Pour ces vacances nous sommes parti en mode routard : sac à dos de rando, voyage en bus ou taxi collectif. Les locations de voitures sont à un pris délirantes, dans les 80€ par jour ! Si ce voyage était à refaire on serais peut-être parti à 4 pour louer une voiture et partager les frais. Ça aurait aussi été l'occasion et sortir des sentiers touristiques.

Première chose surprenante : la double monnaie. Les cubains on des pesos (CUP), les touristes ont des Pesos convertibles (CUC). 1 CUC = 25 CUP = 1$

Pour l'hébergement, seules les casas sont autorisées à héberger des étrangers (avec relevé d'identité et vérification quotidienne par les services d'immigration).

Ça provoque une économie à deux vitesses : ceux qui ont une casa ont un niveau de vie bien supérieur au reste du pays. Le reste fait ce qu'il peut pour survivre. Par contre ils sont aussi énormément taxés : 150€ par mois par chambre qu'ils peuvent louer (quelque soit le nombre de nuits qu'ils louent), un pourcentage pour les nuits, un autre licence pour avoir le droit de servir a manger (ils sont donc un peu insistants pour qu'on mange à la casa). Les casas font donc des petits déjeuners à 4 ou 5€ par personne et des repas à 12€, alors que dans la rue on s'en sort pour trois fois rien.

Le pays vie depuis tellement longtemps du tourisme qu'on a vraiment l'impression d'etre pris pour des "couillons touristes" : tarifs à la tête du client, même prix en CUC pour les touristes qu'en CUP pour les locaux, restos pour les locaux et restos à touristes... La pièce de 3 pesos (CUP) est de la même taille que celle de 1CUC. Il faut être très vigilent quand ils rendent la monnaie, on se retrouve régulièrement avec 3pesos (avec le Ché dessus) plutôt qu'un CUC.

Tout le monde prends aussi sa c‎ommission, du taxi ou bicitaxi qui te dépose devant une de ces connaissances qui a une casa, ou aux casas pleines qui t'emmenent chez un voisin. Il faut mieux éviter ça pour ne pas voir les prix exploser, et ne pas hésiter à tout négocier.

‎On est arrivé le 19 mars en fin d'après-midi. Chaleur écrasante, très longue queue pour les bureaux de change (monter d'un étage donne accès au bureau de change des départs, bien moins chargé).

Première nuit à la casa Carmen, dans le centre, pas très loin du malecon (promenade en bors de mer). La première soirée à été pour se balader sur le malecon et dans le quartier central.

Le 20 on c'est baladé ‎un peu plus à l'est, visite du musée de la révolution, et visite du quartier de havana vieja. Les télés étaient un peu partout et se préparaient pour la visite d'Obama, la sécurité était en place, mais ne bloquait pas encore les rues.

Le 21 nous sommes partis en bus viazul vers vinales, plus à l'ouest. Nous sommes arrivés en début de soirée et avons bien galéré pour trouver une casa. Puis nous sommes ressorti pour l'apéro et manger un morceau.

Le 22 nous nous sommes fait une grande randonnée aux alentours de vinales. Les paysages sont magnifiques avec des pains de sucre. Nous sommes parti vers le coco mogote, puis au nord à travers des champs de tabac. Nous sommes tombés sur deux types qui nous on fait une visite de leur fabrique de cigares.

Dans la soirée nous avons mangé du homard à la casa de Myriam. Adeline leur avait dit que c'était mon anniversaire, on a eu droit à un gâteau en plus.

Le 23 matin nous sommes allés visiter un petit jardin botanique de vinales, puis nous sommes parti vers Pinar del rio en taxi collectif. Nous sommes allés dans la casa de Felipe. Nous y avons été très bien reçu et sympathisé un peu. Il a vécu en Espagne avant et aller essayer d'aller comme nous au concert des Rolling Stones. Il nous a offert une bouteille de goyavita lors de notre départ, on espère qu'il a pu se rendre au concert.

Nous nous sommes balades dans Pinar del rio et avont passé la soirée dans un petit bar sympa avec un groupe de rock.

Le 24, deuxième jour de balade/visite à Pinar del rio, et très bon repas à la casa.

Le 25 au matin, départ pour la havane par le premier bus. Nous sommes passé par là casa (ça devait être là casa d'un professeur d'anglais mais il nous a mis chez une voisine qui ne parle qu'espanol). Nous sommes reparti avec le même taxi vers le concert. Il habitait près du stade et nous a déposé devant chez lui. Son fils voulait aller au concert et disais qu'il y irait vers 6h. Nous y sommes allés directement et nous avons bien fait, nous avons pu courir lors de l'ouverture des grilles à 2h et être bien placé. Les détails du concert sont dans un autre post.

Le 26, départ par le bus de 15h pour le plus loin possible à l'est : Santiago de Cuba. Nous sommes arrivés le 27 au matin. Nous avons trouvé une casa sur un toit terrasse dans le centre, avec vue sur le port et la baie. Nous sommes allés nous balader dans Santiago, puis avec la chaleur et la nuit dans le bus nous sommes rentrés faire une bonne sieste. Nous sommes allés boire un verre à la taverne bucanero. C'est un bar ou on peut chopper un cancer du poumon juste en buvant une bière car il est au niveau d'un feu dans un côté, toutes fenêtres ouvertes, enfumé par les bus et camion. Nous avons ensuite rencontré un français marié à une cubaine qui vit la bas 6 moi par an, avec qui nous avons pas mal discuté. Nous sommes ensuite aller manger au baracon (oui, c'est son nom, un resto pour couillon touristes), puis sommes arrivés à la fin d'un concert sur la place centrale. Nous sommes ensuite allés nous balader sur le port.

Le 28, nous avons pris un bus local pour aller vers un jardin botanique quelques km à l'est, il est magnifique. Nous nous sommes à nouveau baladé dans la ville, puis sommes allé en fin d'après-midi au castillo del morro qui offre une très belle vue sur la baie et son île. Nous nous sommes ensuite fait un petit resto dans la soirée, et la tournée des bars à salsa.

Le 29 nous avons visité la casa velasquez, la plus vieille casa de Santiago de Cuba, puis avons pris le bus pour Holguin.

Le 30 nous avons passé la journée à nous balader dans Holguin. La ville est assez sympa car très calme, beaucoup de vélos, des rues piétonnes, mais sinon pas grand chose à visiter.

Le 31 nous sommes parti d'Holguin pour Camaguay. La ville est très sympa, des petites rues, pas mal de beaux bâtiment dans les deux rues principales du centre. Des glaces, de mojitos, et on a été un peu malade.

Le 1er avril, encore une petite balade dans Camaguay, et départ en bus vers Santa-Clara (pas assez nombreux pour un taxi collectif). Soirée balade dans Santa-Clara, petit resto sympa.

Le 2 avril, balade dans le reste de Santa-Clara, visite du parc zoologique (des animaux dans des cages minuscules et des jeux pour enfants), mosolé du Ché, et un mur de graphes. Dans la soirée, balade dans la ville, puis une fête dans un lieu complètement atypique, une sorte de squat d'une cours en ruine.

Le 3 avril, dernière petite balade dans Santa-Clara, puis départ par un taxi vers Trinidad, en passant par la vallée de los ingenios. Dans la soirée, Balade dans Trinidad (surtout le côté ouest ou on a une superbe vue sur les paysages environments) ,puis pizzas.

Le 4 avril, randonnée vers une cascade à 6km au nord ouest de trinidad. 10€ pour les touristes pour y accéder, mais ça a été l'occasion de se baigner dans la rivière en aval de la cascade puis juste en dessous. La cascade sans s'y baigner n'a rien d'extraordinaire, par contre la baignade permet une bien meilleur vue et de s'aventurer dans quelques grottes sous la roche. Dans la soirée, visite du centre de Trinidad ou nous n'etions pas encore passés et pas mal de photos un peu avant le coucher du soleil. La ville est très photogénique, mais trop touristique à notre goût.

Le 5 avril, encore un peu de balade à Trinidad avec une petite pluie puis la lumière qui va avec, et départ pour Cienfuegos en taxi collectif‎. Cienfuegos est une des villes qui nous a le plus plu. La casa est un peu à l'est du centre. Le premier soir nous sommes allés un peu vers le centre, puis descendu à l'extrême sud, à la punta Gorda, ou nous avons pris un verre et attendu le coucher du soleil. Nous nous sommes ensuite trouvé un petit resto dans le centre.

Le 6 avril, nous sommes allés nous balader plus dans le centre de Cienfuegos. Sur la place principale il y a beaucoup de très beaux bâtiment. Nous avons visité le théâtre Tomas Terry et un palace en cours de rénovation qui est superbe, et dispose d'une tour avec une superbe vue panoramique sur la ville et sur la place principale. Nous avons eu ensuite continué vers une petite jetée plus au sud, le port, puis le cimetière à l'extrême ouest de la ville. Dans la soirée nous avons trouvé un petit resto sur un toi terrasse, El Mirador, avec une petite tour donnant une superbe vue sur le coucher du soleil au dessus des toits des bâtiments du centre. Dans la rue piétonne principale nous sommes tombés sur un petit bar très sympa avec deux musiciens du coin et un serveur super sympa.

Le 7 avril, nous sommes allés nous balader dans le nord de Cienfuegos, puis avons prix un taxi collectif pour Playa Larga, à la point nord de la baie des cochons. Petit passage par la plage, apero, resto. Je me suis fait massacrer par les moustiques à travers les vêtements malgré l'anti-moustique sur tout le reste du corps. Ils sont très actifs ici à la tombée de la nuit. Balade dans le village et la plage pour le reste de la soirée.

Le 8 avril, plage, petit déj, plage, changer de casa, plage...

Le 9 avril, départ vers La Havane, dans le quartier du Vedado. Balade découverte d'un nouveau quartier, passage par la place de la révolution, jardin botanique (bien mois beau que celui de Santiago de Cuba). Petit resto dans la soirée, puis comme la casa avait la télé on a bien rigolé en voyant leur journal (propagande pour Fidel, le Che... dans un sujet sur deux, 55 anniversaire de la tentative de débarquement américain de la baie des cochons...)

Le 10 avril, à nouveau un peu de télé (la seule chaîne qu'on captait), canal educativo, avec ‎alternance de cours de maths (avec des slides comme il y a 20ans), et de cours d'histoire (sur comment Fidel a renversé Batista). Dans la suite de la journée, ‎autre balade dans La Havane, puis taxi pour l'aéroport (ou les boutiques de l'aéroport sont plus chères que dans n'importe quel aéroport).

Au final, très beau voyage, plein de souvenirs, mais aussi déçu du comportement de certains cubains et du fonctionnement global du pays (même si il y a quelques bonnes choses comme la santé)

Rolling Stones à Cuba

Le 25 mars à eu lieu à la ciudad deportivo, à la havane, le premier concert des Rolling Stones à Cuba.

IMG_3614.JPG

On est arrivé un peu avant l'ouverture des portes. A 14h lors de l'ouverture, tout le monde a couru pour être suffisamment bien placé. On a pu se mettre à environ 20m de la scène. Peu après ils ont fermé des barrières derrière nous (3000/4000 personnes à tout casser). Le reste du public est resté derrière ces barrière (et avec l'armée qui faisait vigile). dans le reste du stade 700000 personnes étaient présentes pour ce concert, et 500000 de plus en dehors !

IMG_3609.JPG

Il ne nous restait plus qu'à attendre 6h30 en plein soleil que le concert commence. Il n'y avait pas de fouille à l'entrée, ça nous a permis d'avoir à boire, nos appareils photos... et heureusement, car aucun point de vente de boisson à l'intérieur. ‎ Autre surprise, seulement 4 toilettes dans la fosse (donc 1 pour 1000 personnes environ), et aucun pour les 500000 autres personnes ! Ça a été la guerre pour les toilettes de la casa au retour (on avait une casa près du stade, mais nous étions 6 à revenir en même temps).

Ces 6h30 d'attente ont été l'occasion de discuter avec pas mal de cubains, de rencontrer quelques fans venu à Cuba juste pour l'occasion. Certains avaient des banderoles avec les drapeaux cubains et américains collés ensemble avec le logo des Rolling stones...‎ ‎ IMG_3608.JPG

Le concert à commencé pile à l'heure. Il devait être diffusé en direct sur la télé cubaine, mais on a appris plus tard que ça n'a pas été le cas.‎

Mick Jagger à pas mal parlé en espanol, pour dire qu'ils étaient enfin ici, dans le pays de la salsa... ‎ Le concert était très sympa, Jumping jack flash, Sympathy for the devil, Paint in black, une chanson pour les lovers cubains, Angie, Start me up‎, Miss you, Browne sugar... Le public cubain n'était pas toujours très réceptif à ce style de musique. Les musiques anglaises ont très longtemps été interdites, puis déconseillées, sauf les Beatles que les cubains adorent.

IMG_3650.JPG

Fin de la première partie, le public commençait à crier, otro, otro...

Retour sur scène pour deux autres chansons : You can't always get what you want avec des choeurs, puis pour finir I can't no satisfaction. Sur celle là, c'était parti, toute la foule dansait.

Au final un moment historique pour les cubains, une super ambiance, un très bon concert, plein de souvenirs ‎

mercredi, octobre 7 2015

Urbex : placages du sud-est à Albigny sur Saône

Ce week-end a été l'occasion de découvrir un nouveau site d'urbex, à quelques minutes au nord de Lyon, à Albigny sur Saône. Il s'agit d'une ancienne usine "Placages du sud-est" : http://www.openstreetmap.org/#map=19/45.85464/4.83304&layers=N

Le site est très fréquenté, l'accès est ouvert entre les deux batiments de l'avenue Henri Barbusse.

mercredi, juillet 29 2015

Robert Plant aux nuits de fourvières

Lundi 27 juillet, Robert Plant était aux nuits de fourvières.

Concert assez sympa, mais court, et avec un rythme plutôt décevant.

L'acoustique de l'amphitéatre est bonne, mais le volume est trop faible pour ce style de musique.

jeudi, juillet 16 2015

Festival Musilac 2015

Ce week-end a eu lieu le festival Musilac à Aix les Bains.

Au programme, pas mal de musique, camping dans le van, baignade dans le lac le matin.

Avec entre autres :

Vendredi : Orange Bud Gojira The Kooks Selah Sue Slash (déjà vu au HellFest 3 semaines plus tôt) The Parov Stellar Band

Samedi : Mountain Men The Toy Dolls Angus & Julia Stones David Guetta The Shoes

Dimanche : Caspian Pool Gomina Bleachers Hot Chip Alt-J The Do The Chemicals Brothers Cerrone

musilac.jpg

Et les cornes AC/DC, c'est bien pratique pour se retrouver dans la foule en soirée

lundi, juin 22 2015

Hellfest 2015

Comme le HellFest 2014 m'a beaucoup plu, c'est reparti pour le HellFest 2015 !

Au programme cette année : camping dans le Van, pour y retrouver notamment Vincent et ses colocs, lui aussi avec son Van.

Ça a été l'occasion de tester le van pendant un long week-end. Vincent a aussi acheté le sien, ça nous a permis de les garer cote à cote avec une bâche tendue entre les deux. On a pu prendre nos ptit dèj et dèj tranquillement à l'ombre avant d'aller au festival et de passer nos nuits dans de bien meilleurs conditions qu'au camping.

Coté musique de quoi bien se faire plaisir : hellfest-2015.jpeg

Quelques extraits :

Vendredi :

Samedi :

Samedi là journée était bien plus généraliste :

Slash nous fait du Guns'n Roses :


Slash feat. Myles Kennedy and the Conspirators...

Airbourne, les successeurs d'AC/DC

Le feu d'artifice des 10 ans, un grand moment :

Suivi de Scorpions :

/

Dimanche :

Limp Bizkit :


Limp Bizkit 2015 Live at Hellfest HD

In Flames : on y a perdu 2 portables sur 3 dans la fosse, et toutes nos bières.

Nightwish

dimanche, juin 14 2015

Urbex : ancienne papetterie

Nous sommes tombés par hasard sur une ancienne papetterie, visiblement fermée en 2008 :

https://www.openstreetmap.org/search?query=45.43453%2C5.74017

IMG_9433_-_IMG_9438_medium.jpg

Van

Ça y est, j'ai acheté et amménagé mon van. C'est un renault Trafic long, 9 places, transformé en 6 (banquette du milieu enlevée), et amménagé (meuble de rangement + lit plié sur la plage arrière qui se déplie sur la banquette arrière repliée.

IMG_20150502_180231.jpg IMG_20150509_173833.jpg IMG_20150606_204132.jpg

La vue du van (Grenoble) : IMG_20150606_213003.jpg

jeudi, mai 21 2015

AC/DC à Paris

Je m'étais promis de ne plus jamais aller voir de concert au stade de France tellement le son est mauvais, mais j'ai fait une exception (mais le son était quand même franchement mauvais, quoi que à l'avant de la fosse bien meilleur qu'à l'arrière ou c'est inaudible).

C'était donc pour AC/DC. Je n'avais pas pu avoir de place lors de la précédente tournée (reload, reload, reload, c'est en vente, suivant, suivant, erreur 500, reload, reload, plus de place).

Ils ne sont plus tout jeune, le chanteur n'a plus de voix, mais comme ça je les aurais vu au moins une fois.

IMG_20150526_183712.jpg

En première partie, No One Is Innocent, c'était bien sympa.

vendredi, avril 17 2015

Concert Prodigy à la halle Tony Garnier

Prodigy est passé à Lyon, à la halle Tony Garnier.

Le son de la première partie était complètement saturé, heureusement ça a été bien mieux pour Prodigy.

Le concert était très sympa, ça bougeait bien mais ça c'est arrété de façon un peu brusque, on reste sur sa faim.

C'était aussi moins sympa que les précédents auxquels j'ai assisité, à Rock en Seine puis à la Fête de l'umanité il y a quelques années, leur dernier album n'est pas au niveau des précédents.

- page 1 de 3